Accueil Culture Musiques

Concours Reine Elisabeth demi-finales (samedi soir): Karizna poursuit sa route

Pour la dernière demi-finale, le candidat biélorusse a une fois encore suscité l’enthousiasme du public... et de l’orchestre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Orfèvre du son, Ivan Karizna était un des candidats les plus attendus de cette dernière soirée de demi-finales. Dès le moderato de son Concerto nº1 en ut majeur d’Haydn, le Biélorusse chantonne et s’immerge dans la partition. Son entrain et sa bonhomie sont réjouissants à voir et à entendre. Dans l’adagio, il effleure les cordes de son violoncelle avec délicatesse et malice. Il survole l’ensemble avec aisance et amplitude. Extrêmement applaudie, également par les membres de l’ORCW, sa prestation est l’une des plus marquantes de cette semaine de demi-finales. Le candidat continue ainsi sur sa jolie lancée.

Après une standing ovation réservée à Frank Braley et son orchestre, c’était au tour de Julia Hagen d’entrer en scène. Si le programme est le même que pour le Biélorusse, les intentions sont différentes. Espiègle, l’Autrichienne possède une amplitude sonore intéressante mais parsemée de quelques fautes techniques. On aurait aimé un peu plus de fluidité dans son adagio et d’engagement dans son Allegro.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs