Accueil

Enseignement: vers l’instauration de la double communication pour les parents séparés

En cas de séparation des parents, les enseignants ne communiquent qu’à l’un d’eux. Si les parents sont restés en bons termes, ça passe. Dans le cas contraire…

Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

La société évolue. L’école, pas toujours. Trop souvent, l’école oublie que bien des élèves ont des parents séparés. Et quand elle s’adresse aux parents (bulletins, annonce d’une sortie…), elle communique à l’un d’eux, pas toujours aux deux.

Mathilde Vandorpe, députée CDH au parlement de la Communauté française, aimerait que ça change. Elle a déposé une résolution à l’assemblée. Cosignée par sept autres élus CDH et PS, elle engage le gouvernement PS-CDH à contraindre les écoles à la double communication.

Différence entre les faits et le principe

Les parents, en principe, ont le devoir de s’informer mutuellement de tout ce qui peut concerner l’enfant, rappelle l’élue CDH. « Dans les faits, quand il y a mésentente entre les parents séparés ou divorcés, ce n’est pas toujours le cas, bien sûr… »

La résolution appelle notamment le gouvernement de la Communauté à engager les écoles « à communiquer, à tous les responsables légaux reconnus qui en font la demande écrite, les communications scolaires importantes liées aux décisions pédagogiques et disciplinaires de l’enfant concerné ».

La résolution demande aussi au gouvernement de rendre obligatoire l’accord des deux parents en cas d’inscription de l’enfant dans une école. Cosignée par des élus de la majorité, la résolution devrait être votée.

Ce que pense les directeurs de cette proposition à lire sur Le Soir+.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs