Accueil La Une

Migrants: Milan, généreuse et xénophobe

Milan croule aujourd’hui sous le poids de flux humains incessants et impossibles à maîtriser. Des dizaines d’associations locales participent à l’accueil des réfugiés. Mais une frange croissante cède aux sirènes extrémistes de la Ligue du Nord. Alors que se profilent les législatives...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans le quartier de la gare de Milan, ils sont devenus une présence familière, comme les voyageurs pressés, les policiers et les militaires chargés de la surveillance des lieux.

Les migrants dotés de permis de séjour ou sans papiers campent devant l’immense édifice art nouveau, se déversent dans les rues adjacentes et ont transformé ce secteur de la ville en une sorte de maison à ciel ouvert.

Ce quartier au cœur du chef-lieu d’une des régions les plus riches d’Italie est, en effet, devenu l’emblème de l’explosion des flux migratoires à Milan après que la péninsule s’est transformée – suite à la fermeture de la route des Balkans et de l’accord entre l’UE et la Turquie – en l’unique véritable porte d’accès européenne pour les migrants en provenance d’Afrique du Nord.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs