Accueil Monde

Trump au Moyen-Orient: Netanyahou et le roi Salmane

Le Premier ministre israélien est soulagé de voir que le président américain parle de paix sans promouvoir un plan concret, et il peut se réjouir de voir qu’il met l’accent sur sa volonté de contrer l’Iran, « soutien du terrorisme », une option que le roi Salmane, à Riyad, a accueillie avec la même satisfaction intense.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Binyamin Netanyahou peut respirer. Les vingt-sept heures que Donald Trump vient de passer en Terre sainte, dont une à Bethléem, côté palestinien, n’ont pas donné lieu à la moindre surprise. Selon des observateurs locaux, le gouvernement israélien – le plus extrémiste de l’Histoire – craignait comme la peste que le côté imprévisible du pensionnaire de la Maison-Blanche ne se traduise par un engagement américain soudain et formel envers on ne sait quel plan de paix. Il n’en est rien.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs