Accueil Monde

Donald Trump, le tapis rouge et le «trou à rats»

Du point de vue des Américains, il ne faut pas attendre beaucoup du voyage de Trump à Bruxelles. Il serait plutôt l’occasion pour le président américain de rassurer les Européens.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Quoi, vous ne connaissez pas Hendrik van der Valde, le ministre belge des voyages ? C’est pourtant lui qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas, dans les colonnes du vénérable hebdomadaire New Yorker, à propos du passage de Donald Trump dans le plat pays. «  Cela ne fait aucun sens de dérouler le tapis rouge puisque c’est un autre type, complètement différent qui sera à la Maison Blanche dans un mois. Nous attendons avec impatience d’accueillir le futur président américain, qu’il s’agisse de Mike Pence (l’actuel vice-président), Paul Ryan (le speaker de la Chambre des représentants) ou qui que ce soit d’autre  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs