Attentat de Manchester: May va demander à Trump le respect de la confidentialité de l’enquête

© Reporters/Photoshot
© Reporters/Photoshot

La Première ministre britannique Theresa May a indiqué qu’elle allait demander au président américain Donald Trump lors du sommet de l’Otan à Bruxelles jeudi le respect de la «confidentialité» des informations partagées entre services de renseignement sur l’attentat de Manchester.

«Je vais clairement dire au président Trump que les renseignements qui sont partagés entre nos services respectifs doivent rester confidentiels», a dit Mme May, après plusieurs fuites publiées dans les medias américains dans l’enquête sur l’attentat qui a fait 22 morts lundi soir.

Des fuites qui nuisent à l’enquête

La police antiterroriste britannique a regretté la «divulgation non autorisée» d’informations notamment aux Etats-Unis sur l’attentat, commis par Salman Abedi, un djihadiste britannique d’origine libyenne de 22 ans et revendiqué par le groupe Daesh, jugeant que cela «nuisait» à l’enquête.

Des images de la police britannique reproduites par le New York Times montrent un détonateur que le kamikaze aurait tenu dans sa main gauche, des morceaux de métal et des vis jonchant le sol taché de sang, ainsi que des fragments d’un sac à dos bleu déchiqueté.

Ces éléments, analysés par des artificiers interrogés par le quotidien, permettent de déduire que la bombe était «puissante, dotée d’une charge ultra-rapide, mais aussi que les morceaux de métal ont été disposés avec soin et méthodiquement» pour faire le maximum de dégâts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous