Attentat de Manchester: Donald Trump silencieux sur les fuites autour de l’enquête

Attentat de Manchester: Donald Trump silencieux sur les fuites autour de l’enquête

Les Européens ont fraîchement accueilli Donald Trump jeudi lors de sa première visite à Bruxelles, exprimant leur agacement sur les fuites après l’attentat de Manchester.

Des informations cruciales de l’enquête sur cette attaque revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique qui a fait 22 morts et 64 blessés lundi soir, notamment des images prises sur le lieu de l’explosion, ont fuité mercredi dans la presse américaine, à la fureur des enquêteurs britanniques.

«Je vais clairement dire au président Trump que les renseignements qui sont partagés entre nos services respectifs doivent rester confidentiels», a indiqué la Première ministre Theresa May à Londres, avant de se rendre à Bruxelles pour le sommet de l’Otan.

Le président américain n’a pas répondu à une question d’un journaliste relative aux fuites dans les médias américains sur les détails de l’enquête sur l’attentat de Manchester qui ébranlent la coopération entre services de renseignement. Jusqu’ici, la première tournée internationale de M. Trump avait réussi à éviter les controverses lors de ses étapes en Arabie saoudite, en Israël et au Vatican.

Les nombreuses fuites à Washington, y compris les informations confidentielles sur un attentat que préparerait l’EI à l’aide d’un tablette ou d’un ordinateur portable dans un avion, que M. Trump a partagé avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans le Bureau ovale, ont déclenché de vives polémiques depuis sa prise de fonction.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous