Accueil Monde

Trump aux Alliés: réglez vos factures!

Le Président des États-Unis veut pousser les budgets militaires. 2 % du PIB, c’est « insuffisant ». Et l’Otan, désormais en première ligne dans la coalition contre Daesh, devrait aussi davantage s’occuper de « l’immigration ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

A nimus in Consulendo Liber », telle est la devise officielle de l’Otan. « Des consultations l’esprit libre ». Le mot d’ordre trône en grandes lettres dans l’imposante salle du Conseil de l’Atlantique Nord. Mais les chefs d’État ou de gouvernement des pays de l’Otan ont été privés de cette pièce solennelle. L’unique séance de travail, de ce qui n’était donc pas un « sommet » mais une « réunion », s’est déroulée, jeudi soir, entre les murs nus d’une plus petite salle, la salle de conférences nº14, « pour un haut degré d’intimité, selon un officiel de l’Otan. Et de meilleures interactions ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs