Accueil

Épinglé par le «Canard enchaîné», Ferrand ne sera pas inquiété par la justice

L’hebdomadaire épinglait le nouveau ministre de la Cohésion des territoires sur une affaire immobilière concernant sa compagne.

Temps de lecture: 1 min

Le parquet de Brest n’ouvrira pas d’enquête contre le nouveau ministre de la Cohésion des territoires d’Emmanuel Macron après les faits dénoncés ce mercredi par le « Canard Enchaîné ». L’hebdomadaire épinglait Richard Ferrand sur une affaire immobilière concernant sa compagne. Selon le parquet de Brest, ces faits ne constituent pas une infraction et à ce titre ne permettent pas d’ouvrir une enquête.

Dans un communiqué, le procureur Eric Mathais dit avoir « procédé à une analyse juridique pour déterminer s’il devait se saisir et diligenter une éventuelle enquête ». « Au terme de celle-ci, il apparaît qu’en l’état, aucun des faits relatés n’est susceptible de relever d’une ou plusieurs qualifications pénales permettant d’ouvrir une enquête préliminaire », conclut-il.

Saisi par le secrétaire général du parti Les Républicains, Bernard Accoyer, le parquet national financier estimait également ne pas être compétent pour ouvrir en enquête.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une