Accueil Monde

La division de la gauche française? «C’est pas moi, c’est l’autre!»

Le PS organise jusqu’à dimanche un référendum populaire, avec la question « Face à la droite et à l’extrême droite, souhaitez-vous l’unité de la gauche ? ». Mais les alliés (écologistes et Front de gauche) dénoncent une pure tactique qui pourrait au contraire ancrer la division.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Pour l’unité de la gauche et des écologistes, venez voter ! ». Au marché Popincourt, dans un onzième arrondissement parisien ancré à gauche, une poignée de militants socialistes rabattent les passants ce vendredi. Une cinquantaine d’électeurs ont bravé la pluie à midi pour accomplir leur devoir dans l’un des 2500 bureaux de vote installés dans le pays pour le week-end. « À deux mois des élections régionales et alors que le Front national peut gagner plusieurs fiefs, c’est effrayant de voir la gauche aussi divisée ! », explique André, affligé. À quatre-vingts ans, il regrette que l’unité ne soit pas une « évidence » et vient apposer sa modeste signature en guise d’appel au rassemblement entre socialistes, Verts et Front de gauche. «  C’est important que la base adresse un message d’unité aux états-majors », embraye Florent, militant depuis onze ans. « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs