Accueil

Philippines: l’armée continue de bombarder des combattants islamistes

Temps de lecture: 1 min

Les forces philippines ont poursuivi samedi leurs frappes aériennes sur Marawi, une ville du sud du pays où elles affrontent depuis cinq jours des combattants inspirés par le groupe Etat islamique (EI). Le président Rodrigo Duterte a décrété la loi martiale dans toute la région de Mindanao, après que les islamistes ont commencé à semer le chaos dans la ville mardi et ont fait au moins 48 morts. Les jihadistes répondent, selon le gouvernement, à un appel lancé par le groupe Etat Islamique pour y fonder une « wilayat » (province) du « califat ».

« Nous avons identifié leurs bases (des combattants, ndlr), nous menons donc des frappes chirurgicales pour détruire ce groupe terroriste local », a précisé à l’AFP Jo-Ar Herrera, un porte-parole militaire local. Des camions militaires ont également été aperçus entrant dans Marawi, l’une des plus grandes villes musulmanes des Philippines, un pays à très grande majorité catholique. La majorité des 200.000 habitants de cette localité située à environ 800 kilomètres au sud de Manille ont pris la fuite en raison des combats.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une