Accueil Opinions Chroniques

«Les ennemis de l’intérieur»: Israël, cœur de l’Europe ?

La victoire des Diables contre Israël rappelait, pour ceux qui, sans dédaigner le foot, ne perdent pas de vue les enjeux politiques cachés derrière toute chose, une étrangeté de la compétition : la participation d’une équipe qui, normalement, ne devrait pas y être.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 7 min

Israël, en effet, se situe géographiquement sur le continent asiatique et ne peut pas prétendre, comme la Turquie, à un petit ancrage sur le continent européen. Mais il y a des raisons à la participation d’Israël à la Coupe d’Europe, de même qu’à l’Eurovision et à d’autres compétitions.

Et non, ces raisons ne sont pas à chercher dans l’origine d’une part importante de la population israélienne, venue des communautés juives ashkénazes européennes, avant ou après la seconde guerre mondiale. Si Israël joue dans la coupe d’Europe, s’il est inscrit dans le groupe de l’Océanie pour la Coupe du monde, c’est parce qu’il subit, depuis les années 1960, le boycott des pays asiatiques musulmans qui refusent de l’affronter dans des compétitions sportives.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs