Accueil Belgique Politique

Anne-Marie Lizin, femme de combats

L’ex-bourgmestre de Huy et ancienne présidente du Sénat est décédée ce samedi à l’âge de 66 ans. Portrait.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Elle n’a jamais été ministre des Affaires étrangères ni obtenu une haute fonction internationale (son rêve pourtant), mais son carnet d’adresses et son réseau de contacts internationaux auraient fait pâlir d’envie plus d’un chef de la diplomatie. Car Anne-Marie Lizin ne fut pas seulement la légendaire bourgmestre de Huy, jusqu’à y perdre sa carrière politique, elle fut aussi une globe-trotter passionnée.

La première à oser aller rencontrer Arafat, ce fut elle. Jacques Chirac lui remit la Légion d’honneur. Et les Américains l’invitèrent à Guantánamo ! Elle tutoyait autrefois Boutros Boutros-Ghali, MmeMoubarak, Madeleine Albright ou Simone Veil. En France, elle avait ses entrées dans les cercles de décideurs en matière internationale. Aux Etats-Unis, elle était reçue à peu près partout. Et l’ONU ou l’OSCE l’avaient désignée experte pour les droits de l’homme. Quel CV !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs