La présidente de «Russia Today» accuse Macron de menacer la liberté de la presse

© AFP
© AFP

Lors de sa conférence de presse commune avec le président russe, Emmanuel Macron a accusé des médias russes, notamment Russia Today, d’avoir été « des organes de propagande mensongère ». Une accusation qui n’a pas plu à la présidente du média russe, Xenia Fedorova. « Le président Macron pose les bases d’un dangereux précédent qui menace à la fois la liberté d’expression et le journalisme dans son ensemble », a-t-elle déclaré.

Lors de sa déclaration, Emmanuel Macron a clairement fait comprendre qu’il pensait que les médias russes étaient à la solde de la Russie. « Nous sommes très déçus par cette réponse, a confié Xenia Fedorova. Nous ne nous attendions pas à ce que le président Macron continue de proférer ces accusations. Nos journalistes ont souffert de certaines pressions de la part de son équipe de campagne et pas une seule fois on ne nous a donné ne serait-ce qu’un exemple de la manière dont RT et RT France en particulier auraient agi afin de saboter sciemment sa campagne », a-t-elle réagi.

Voir la vidéo sur mobile

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous