Accueil La Une Culture

Concours Reine Elisabeth: Seungmin Kang ou les leçons d’un vrai métier

La Coréenne, doyenne du Concours, était la deuxième finaliste à se présenter ce mercredi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A 30 ans, cette violoncelliste coréenne est la doyenne du concours. Elle arrive à Bruxelles avec une solide formation à la Korea National University of Arts et à la Hoschschule für Musik Hanns Eisler de Berlin, a participé à quasiment tous les grands concours et s’est produite avec de nombreux orchestres. L’an dernier, elle s’est même produite en concert avec son professeur David Geringas, par ailleurs membre du jury. Ses prestations durant les deux premières épreuves annonçaient une candidate sérieuse, voir austère. Elle joue un des derniers instruments (1811) de Vincenzo Trusiano Panormo (1734-1813), un facteur d’origine sicilienne qui a vécu entre Paris et Londres.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs