Accueil La Une

La compétitivité n’est pas seulement affaire de coûts salariaux

La compétitivité-prix ne joue qu’un rôle limité dans l’évolution de nos exportations, constatent deux chercheurs de l’IRES qui remettent (partiellement) en cause le discours patronal.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La Belgique étant une petite économie ouverte, le commerce extérieur a un impact considérable sur ses performances économiques – autrement dit : sur la croissance et l’emploi, mais aussi sur les revenus des Belges. C’est la raison pour laquelle notre pays s’est doté, en 1996, d’une « loi de sauvegarde préventive de la compétitivité », qui vise à aligner l’évolution des coûts salariaux sur celle des trois voisins, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas.

Pourtant, nos performances à l’exportation se sont dégradées, certes moins qu’en France, mais plus qu’aux Pays-Bas – alors que l’Allemagne, comme on le sait, a amélioré les siennes. La faute au « dérapage » des coûts salariaux ? C’est l’explication habituelle.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs