Accueil Monde

En rejetant l’Accord de Paris, les Etats-Unis inquiètent et irritent

Fin du suspense : Donald Trump a tenu une de ses promesses électorales. Il a annoncé la sortie de son pays de l’Accord mondial de Paris qui, a-t-il dit, est néfaste pour son pays. Les réactions courroucées n’ont pas tardé

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Il l’avait promis, il l’a fait. Jeudi peu après 15h30, 21h30 heure belge, le président américain Donald Trump a annoncé qu’il retirait son pays de l’Accord climatique de Paris. Il a justifié son choix en affirmant que ce traité était « trop coûteux » pour l’économie américaine et pas assez contraignant pour la Chine et pour l’Inde. Il a également indiqué qu’il travaillerait à « un meilleur accord qui protège l’environnement, nos entreprises, nos citoyens et notre pays. » Hypothèse exclue d’emblée par Paris, Bonn et Rome. Il a enfin accusé son prédécesseur Barack Obama d’avoir mal négocié l’Accord de Paris et de l’avoir signé « par désespoir ». Dès hier soir, celui-ci a accusé Trump de « rejeter l’avenir ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs