Accueil Monde

Comment Monsanto veut sauver son glyphosate

Le caractère cancérogène du glyphosate fait débat. Les « Monsanto Papers » font la lumière sur les pratiques du groupe chimique américain pour préserver son herbicide-vedette.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La bataille autour du glyphosate, cette substance chimique controversée qui est le principal composant du célèbre herbicide RoundUp de la firme américaine Monsanto, n’en finit plus de rebondir. Et une enquête publiée par le quotidien français Le Monde, révèle que les méthodes utilisées par l’entreprise pour défendre sa poule aux œufs d’or (Monsanto commercialise à la fois son herbicide vedette et les semences OGM qui lui résistent), soutenue par le lobby américain de l’industrie chimique, sont peu reluisantes : intimidations de scientifiques, pressions, recours à des agences de renseignement à la réputation douteuse, mensonges…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par stals jean, mercredi 25 octobre 2017, 18:26

    Je l'ai déjà écris des dizaines de fois, Les multinationales Monsanto et Bayer sont tristement célèbre pour leurs non moins célèbres productions de substances chimiques assassine... Bayer ne l'oublions pas ou sachez le, produisait déjà la fameux Zyclon employé dans les chambres à gaz des camps de la mort des Nazis...Monsanto avec son agent ORANGE répandu en quantité industrielle par les américains pendant la guerre du Vietnam n'a pas fini plus de 40 ans plutard de faire des ravages dans la population et les terres agricoles vietnamiennes...Ces multinationales de la chimie criminogène et criminelle étaient et sont dirigées par des immondes crapules sans états d'âme si ce ne sont les plus values boursières et se foutent comme de l'an quarante d'empoissonner la terre entière. Nos gouvernements aux mains des dictatures financières sont de misérables "collabos", les médias tous supports confondus propriétés de ces mêmes dictatures financières ne valent pas mieux...Face à la menace de ces mafias mondialisées, les citoyens seraient en droit par pure légitime défense, comme dans toutes guerres "qui se respecte" de tuer avant d'être lâchement assassiné "à petit feu" par ce glyphosate répandu par millions de tonne sur notre planète...

  • Posté par Prevost Stanislas, mercredi 25 octobre 2017, 16:57

    Laissons crever la population, le commerce l'emportera. Tous des criminels.

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs