Accueil Culture Arts plastiques

Le génie de John Cockerill au musée de la Boverie

L’aventure industrielle au cœur d’une exposition montée par CMI, l’héritière de la marque Cockerill, et la Maison de la métallurgie. Entre machines et œuvres d’art, une plongée didactique dans deux siècles qui ont forgé Liège et la Wallonie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Jusqu’au XIXe siècle, la force de l’eau, le charbon de bois et la sueur des travailleurs ont rythmé le labeur des forges situées au bord des cours d’eau wallons. Puis est arrivé John Cockerill, fils de William, un fabricant de machines textiles établi à Verviers dès 1797. Avec le soutien du roi Guillaume 1er qui avait découvert, en exil, l’essor industriel anglais, le jeune artisan mécanicien endosse le rôle de l’entrepreneur intrépide.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Arts plastiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs