«Cinglée»: une pièce de théâtre pour ne plus minimiser le féminicide

«
Cinglée
» est à diffuser sans modération, en particulier auprès des plus jeunes, pour s’interroger sur ce qui nous a conduits là. Quelles failles dans notre éducation, notre histoire, notre société, font que certains hommes se sentent légitimes à lever la main sur une femme
?
Scènes
Critique
Lorsqu’il s’est rendu à Kigali à la veille de l’anniversaire du génocide, Félix Tshisekedi s’était engagé à tout mettre en œuvre pour sécuriser son voisin et encourager une réelle coopération entre les militaires des deux pays afin d’enfin pacifier l’est du Congo.
FILES-FRANCE-POLAND-GERMANY-HISTORY-WWII-HOLOCAUST-OBIT
d-20190828-3VRJ9Z 2019-08-28 12:38:38
MYANMAR-ROHINGYA_
Omar el-Béchir est toujours sous le coup d’un mandatd’arrêt international de la Cour pénal internationale.
Pierre Péan.
Dans «
Le monde selon K
», Pierre Péan a déstabilisé Bernard Kouchner, en 2009, à l’époque où ce dernier était ministre des Affaires étrangères, lui reprochant des collusions en Afrique et l’appât du gain.
Le 19 janvier de chaque année, des manifestants se rassemblent à Istanbul, à l’endroit où Hrant Dink a été assassiné.
Le grand-père nazi pendu en 1947.
Charles Michel au Mémorial du génocide à Kigali, le 7 avril dernier
: un rapport toujours étroit avec les pays africains.
Dès le départ, l’opération Turquoise fut marquée par l’ambiguïté
: qui s‘agissait-il réellement de sauver, les derniers survivants Tutsis traqués sur les collines ou le pouvoir hutu qui s‘était déjà déplacé à Gitarama et allait bientôt se replier en direction de la frontière zaïroise
?
Un face-à-face cordial ce mercredi à Budapest entre «
The Lady
» et le leader nationaliste Viktor Orban.
Seuls et sans ressources dans la jungle congolaise, la plus vaste, la plus dense et la plus hostile du continent.
Photo prétexte.
«
La loi qui va être votée en Belgique, interdisant le négationnisme du génocide, représente un pas très important à nos yeux
» inisiste Richard Sezibera, chef de la diplomatie rwandaise.
A l’issue de ce 25
e

anniversaire du génocide, Paul Kagame semblait las.
Charles Michel, s’est rendu ce lundi matin au Camp Kigali, là où les para-commandos belges se sont battus pendant plus de quatre heures contre les soldats de l’armée rwandaise, avant d’être massacrés, le 7 avril 1994.
Plusieurs centaines de personnes, dont des dignitaires, ont allumé une chandelle au stade Amahoro, lieu de massacres.
Le président Kagame s’était déplacé à l’aéroport pour accueillir Charles Michel. Le premier ministre belge a prononcé un discours plein d’émotions, évoquant le devoir de mémoire.
Charles Michel et Paul Kagame © Photo News