Accueil Culture Musiques

Concours Reine Elisabeth finales (vendredi): Santiago Canón-Valencia, une prestation en contraste

Le jeune violoncelliste colombien clôturait la soirée de vendredi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

À 22 ans, ce violoncelliste colombien a derrière lui un impressionnant parcours international : il a successivement étudié en Colombie, Nouvelle Zélande, États-Unis et en Allemagne (à la Hochschule für Musik Franz Liszt de Weimar), participé à des concours à Bejing, Washington, Tokyo, Kronberg (concours Pablo Casals), Morelia (au Mexique), a joué avec orchestre à Cape Town (Afrique du Sud), Bogota et New York (Orpheus Chamber Orchestra), a participé à l’Académie de Verbier et est suivi par un fan-club sur Facebook. Il joue un Wayne Burak, une célèbre maison d’instruments à cordes à Arlington aux États-Unis.

Jusqu’ici, sa virtuosité a impressionné même si ses prestations paraissaient parfois trop retenues.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs