Guillaume Meurice et Charline Vanhoenacker.
Un autre buste de Léopold II a encore été vandalisé dans la cité de Hal, dans le Brabant flamand. Il a été retiré ce dimanche.
Giuseppe Conte, le Premier ministre italien, samedi à Rome, en visioconférence avec les dirigeants européens.
Une succession qui s’ouvre à un moment de fortes incertitudes sanitaires et politiques pour le nouveau président, Evariste Ndayishyimye - ici avec son épouse, se rendant au bureau de vote à Gitega, le 20 mai dernier.
Mahmoud Abbas, le président palestinien, lors d’un discours à Ramallah, le 19 mai dernier
: les députés belges ont adopté, en commission des Affaires étrangères, le principe d’une reconnaissance de l’Etat de Palestine.
FILES-BURUNDI-POLITICS-ELECTIONS
Un policier salue au passage du cercueil lors des funérailles de George Floyd ce mardi à Houston. © AFP/Mark Felix.
En une décennie de pouvoir, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déjà multiplié les atteintes à l’Etat de droit dans le domaine de la justice, de la société civile, de la liberté de la presse.
d-20200602-GGF2ZT 2020-06-03 12:21:59
Manifestation palestinienne contre le plan d’annexions de Binyamin Netanyahou, le 30 mai à Naplouse.
Le ministre de la Justice Koen Geens
Outre le CV des titres et fonctions, la vie politique de José Happart, ce sont aussi des coups d’éclats.
Au dernier jour de leur session annuelle, les membres de l’Assemblée nationale populaire de Pékin ont voté à la quasi unanimité le texte ouvrant la voie à une loi sur la sécurité à Hong Kong.
Le drapeau américain figure souvent en bonne place dans les manifestations à Hong Kong.
Avis de tempête pour le président Félix Tshisekedi
: une vingtaine de ses proches collaborateurs ou membres de sa famille viennent de trouver la mort en quelques jours.
Les musées ont rouvert à Vienne, après plusieurs semaines de confinement.
d-20200525-GGAF6L 2020-05-25 15:50:01
Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne
: un «
plan global
», après d’intenses consultations.
Le procès en cours de Vital Kamerhe, très suivi par l’opinion publique, se traduit aussi par de fortes turbulences politiques.
L’équipe Wilmès a la confiance du Parlement. Elle n’est pas démissionnaire. Pourquoi le Roi nommerait-il un formateur
?, tranchent les experts.