Accueil Belgique Politique

Bruxelles lance une réforme fiscale ambitieuse

Le gouvernement de Rudi Vervoort a terminé son conclave budgétaire. De nombreuses décisions sont prises, notamment en matière de fiscalité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Les huit membres de l’exécutif bruxellois sont arrivés fatigués, mais tout sourire, dimanche soir, à la conférence de presse organisée au Bip, où se trouve le siège du gouvernement, Place royale.

Éreintés, parce que 2016 est, de l’aveu du ministre-président, Rudi Vervoort (PS), sans doute l’année la plus difficile de la législature (400 millions d’euros à trouver, soit quelque 10 % du budget annuel de la Région).

Heureux, parce que de nombreuses décisions ont été prises. Elles auront un impact direct sur les Bruxellois. Citons la prime de 120 euros par an pour les propriétaires habitant leur domicile, le passage de l’abonnement Stib de 120 à 50 euros pour le premier enfant ou encore la suppression de la taxe régionale forfaitaire.

Le parcours d’intégration devra lui aussi évoluer dès 2016, avec un caractère obligatoire plus étendu que prévu, à l’instar de ce qui s’est fait en Wallonie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs