Paul Magnette «au Soir»: «Il faut redonner de la marge salariale. L’austérité, c’est fini»

d-20201211-GK9XW6 2020-12-13 11_04_38
Le cabinet Matray au four et au moulin
Le financement des corps de pompiers fait à nouveau parler de lui.
B9725871460Z.1_20210120121758_000+GDLHEJ8TI.1-0
d-20210119-GKVVQM 2021-01-14 11_41_16
JNC_ParcNeerpede_Vue1_FINALE
Miranda Ulens (ABVV): «0,4%, c’est une insulte aux travailleurs, une gifle, une aumône».
Quel statut offrir demain aux artistes pour qu’ils ne soient pas réduits à celui de «chômeur»?
Marc Raisière.
Rudi Vervoort, un tantinet remonté, défend le compromis sur le plan de relance.
Renaud Van Ruymbeke: «Dubaï, c’est aujourd’hui le paradis des paradis fiscaux. (...) L’Europe doit faire le ménage et ensuite exporter son modèle. Mais pour cela, il faudrait une volonté politique forte et on ne la voit pas. Or, c’est le moment ou jamais: les Etats connaissent des déficits énormes et avec la pandémie, les choses se sont aggravées. (...) Mais je ne comprends pas que les Etats n’aillent pas chercher cet argent.»
Pierre-Yves Dermagne (PS) refuse de «commenter les négociations en cours».
Le centre de testing de Bierset, comme celui de Ronquières, sera reconverti en centre de vaccination.
«Les francophones feraient une énorme erreur en ne se préparant pas à une nouvelle réforme institutionnelle», dixit Paul Magnette.
Sophie Rohonyi (Défi).
belgaimage-165853473-full
Rudi Vervoort, ministre-président bruxellois, ici avec Barbara Trachte et Bernard Clerfayt, au cœur de la controverse sur le plan de relance.
Jérémie Pétrus avec Eline Schumacher dans «La Princesse au petit pois».
Thomas Dermine, secrétaire d’Etat, est à la manœuvre depuis novembre dernier.
Vincent Van Peteghem (CD&V), ministre des Finances, revient devant le Parlement avec un projet de loi sur les comptes-titres.
Bart De Wever. © Belga.