Accueil Opinions Chroniques

Ferrand? «Un clou dans la chaussure à Macron!»

La chronique de Jean-François Kahn.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

Manque de bol. Au moment où le nouveau pouvoir macronien, tout beau tout frais, dopé ici par une poignée de main virile, là par une formule en anglais bien sentie, et qui a réussi, entre ces deux performances, à recruter Vladimir Poutine comme faire valoir, au moment, donc, où déjà promis à un triomphe électoral il s’apprêtait, pour l’accentuer, à présenter une « grande loi » de moralisation de la vie politique du genre « la lessive Macron lave plus blanc que blanc » ou bien « Macron est là, la saleté s’en va ! »… patatras ! Son homme lige, personnage transparent et incolore, mais ex-socialiste défroqué qui contribua à le placer sur le trône, qui fit sortir de terre le mouvement « En marche ! », un certain Richard Ferrand, qui n’est pas maréchal mais qui aurait pu, qui a été récompensé de ses inestimables services (et de sa trahison qui a contribué à plomber la gauche) par un poste de super ministre, Ferrand se fait ferrer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs