Accueil Belgique Politique

Yvan Mayeur sur le Samusocial: «Il faut faire de la transparence, ramener la sérénité, expliquer»

Yvan Mayeur se met en réserve de toutes les instances politiques du PS. Il motive son engagement au sein de l’ASBL ainsi que les émoluments perçus. Et propose de transférer le Samusocial à la Région bruxelloise.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Ciblé par les critiques, s’apprêtant à devoir s’expliquer devant une commission d’enquête, Yvan Mayeur, PS, bourgmestre de Bruxelles et ex-membre du bureau du Samusocial, s’explique. Le Samusocial, son action, les émoluments, les réformes… Il n’élude rien.

L’affaire prend une sacrée tournure… C’est si grave que l’on imagine une commission d’enquête…

Je suis étonné. Bon, voilà, le parlement est libre de ses travaux, je respecte l’institution, je me plierai à ses décisions, je n’ai rien à cacher, le Samu doit faire la transparence sur son fonctionnement, pas de problème. Et s’il y a eu des erreurs, des maladresses, il faudra les reconnaître, les assumer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, jeudi 8 juin 2017, 11:38

    "Quand un politique est quelque part, c’est forcément un «mandat politique». Donc, il faut sortir de cette logique si ça porte préjudice au travail de l’association." Question: dans ce cas (d'un "mandat politique"), pourquoi le politique doit-il encore être rémunéré, alors qu'il perçoit déjà une rémunération au titre de sa fonction de représentation politique? C'est ouvrir la voie à toutes les dérives.

  • Posté par Weissenberg André, jeudi 8 juin 2017, 11:32

    La pression monte sur Mayeur l'imposteur! L'appel à la démission, lancé par Rudi Vervoort donne en effet à penser qu'un doute sérieux existe à ce sujet, à tout le moins à la Région, si pas dans les instances du PS local. Car tout ça n'est pas clair. Or, comme il s'agit de l'argent du contribuable bruxellois - et surtout dans la mesure où il est géré "hors cadre public", dans une asbl relevant du droit privé - il ne peut pas y avoir la moindre équivoque, ni le moindre doute. Le moindre doute quant à l'existence d'une possible tentative de dissimulation d'une de l'existence d'une structure bruxelloise de type Publifin/Nethys, d'une mauvaise utilisation de l'argent public, ou de détournements - ou d'autres opérations légales mais pas légitimes - doit être totalement rédhibitoire pour tous les intervenants. Une éventuelle structure bruxelloise de type Publifin/Nethys devra impérativement être démantelée. Dans le contexte actuel, aucun doute ne doit être permis non plus quant au fait que les mandataires publics - PS en particulier - impliqués dans ces opérations sont tout à fait et totalement irréprochables quant à leur gestion des deniers publics. Les cas d'Anne-Marie Lizin et d'Edmée de Groeve nous rappellent que les dérives de mandataires PS ne datent pas d'hier ni du scandale Publifin/Nethys ... Enfin, le sieur Mayeur, en particulier, eu égard à l'accumulation de casseroles (Piétonnier, Fusion Vivaqua/Hydrobru, gestion passée et présente du Samusocial ...), doit pouvoir être blanchi totalement et intégralement, à la fois de tout soupçon d'enrichissement personnel - par le biais de rémunérations excessives ou indues - tout comme de tout rôle actif dans la conception ou la mise en place d'une structure bruxelloise de type Publifin/Nethys. Dans le cas contraire, il doit démissionner irrévocablement et le PS doit prononcer son inéligibilité pour au moins 5 ans comme mandataire public.

  • Posté par jeanluc vanhoeck, jeudi 8 juin 2017, 8:54

    Je crois qu'il a fumé un joint , il est sur une autre planète!

  • Posté par jeanluc vanhoeck, jeudi 8 juin 2017, 8:55

    Je crois qu'il a fumé un joint , il est sur une autre planète!

  • Posté par jeanluc vanhoeck, jeudi 8 juin 2017, 8:55

    Je crois qu'il a fumé un joint , il est sur une autre planète!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs