Samusocial: Vervoort demande à Mayeur «de se poser la question de sa démission»

© Le Soir
© Le Soir

Le rapport circonstancié sur le fonctionnement du Samusocial sera au menu du gouvernement bruxellois ce jeudi. Prêt à s’expliquer devant une commission d’enquête, le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) s’explique dans une interview donnée au Soir. Il justifie son engagement au sein du Samusocial et reconnaît des maladresses. « Je percevais en net, avec les ponctions en fiscalité, 700 euros par mois. Je peux comprendre que cela fasse débat».

Selon le rapport, la répartition des jetons de présence entre les différents administrateurs est jugée « inégale » par les commissaires gouvernementaux. En effet, « Yvan Mayeur et Pascale Peraïta perçoivent ensemble, en 2014 et 2015, 2/3 du montant total des jetons de présence octroyés à l’ensemble des administrateurs. »

Invité sur La Première, Rudi Vervoort, ministre-président de la Région bruxelloise, s’est exprimé sur ce dossier. « Pour moi, il y a un problème moral, c’est évident. Je ne savais pas que des jetons de présence étaient versés. […] Je demande à Yvan Mayeur de se poser la question de sa démission », affirme-t-il, avant de nuancer. « Mais pas de démissionner. Pas pour l’instant ».

« Ce que je ne veux pas, c’est vivre la saga qu’on a vue en Wallonie », ajoute-t-il, faisant référence au scandale Publifin.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous