Accueil Monde Union européenne

La majorité fédérale refuse d’assouplir les négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les partis de la majorité fédérale (MR, N-VA, CD&V, Open Vld) refusent tout assouplissement dans les négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne maintenant que l’UE a besoin de ce pays pour gérer la crise des réfugiés, est-il ressorti lundi d’un débat avec le Premier ministre Charles Michel au parlement. Les leaders européens ont annoncé jeudi un «plan d’action» aux termes duquel Ankara s’engagerait à retenir sur son territoire les migrants, notamment syriens, qui veulent rallier l’Europe, en échange d’une libéralisation du régime des visas pour les citoyens turcs et d’un coup de pouce à la candidature d’Ankara à une entrée dans l’UE.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs