Accueil Belgique

Le processus de construction de la prison de Haren entravé

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles s’est opposé lundi à l’unanimité à un déplacement du sentier vicinal du Keelbeek qui traverse le site sur lequel la Régie fédérale des Bâtiments projette la construction d’une méga-prison à Haren. Cette décision entrave la suite du processus dans la mesure où la demande de permis de construire nécessite un déplacement de ce sentier. Même si le refus est formellement basé sur un argumentaire de type urbanistique, les différents groupes du conseil communal ont saisi l’occasion de ce vote incontournable pour faire valoir l’absence de compensations et d’écoute à l’égard des demandes des habitants de la Ville et en particulier de Haren.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs