Accueil Culture Livres

Annus horribilis, à la Foire du Livre

Le licenciement brutal d’Ana Garcia suscite bien des questions. Marc Filipson est sorti dégoûté du CA. Filigranes et la Foire, c’est fini !

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

C’est un été catastrophique, le mot n’est pas trop faible, que vient de connaître l’organisation de la Foire du Livre de Bruxelles. Règlements de compte, ambiance de coup d’Etat, licenciements, démissions, portes claquées… Rien ne nous aura été épargné.

Tout commence le 21 mai, lors d’un conseil d’administration qui met à l’ordre du jour le licenciement décidé par Ana Garcia d’un membre du personnel. Le conseil d’administration semble divisé : pour certains, Ana Garcia ne peut pas licencier, mais bien le CA, qui souhaite réintégrer la jeune femme poussée vers la sortie par Garcia.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs