Accueil Culture Musiques

Les disques du Concours Reine Elisabeth 2017

Le Concours Reine Elisabeth engrange un vrai travail de mémoire. Chaque session est clôturée par l’édition d’un coffret souvenir des temps forts du concours et un second coffret offre des prestations historiques tirées des archives.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Pour retrouver l’essentiel des prestations des jeunes lauréats, un coffret de 4 CD du Concours Reine Elisabeth 2017 consacré au violoncelle rassemble leur programme de musique de chambre des demi-finales et de la première épreuve. Il propose ainsi leurs interprétations des concertos de Haydn de la demi-finale avec l’Orchestre royal de chambre de Wallonie sous la direction de Frank Braley, et les grands concertos du répertoire des finales avec le Brussels Philharmonic dirigé par Stéphane Denève. Les disques sont à l’image de la compétition : un condensé de vrais moments de musique.

A l’écoute du premier CD, peu de problèmes pour les concertos. Les deux premiers lauréats ont, en effet, eu la bonne idée de ne pas jouer le même. Nous retrouvons le 1er concerto de Chostakovitch, enlevé et intense de Victor Julien-Laferrière, et le 2e concerto de Dvorák, chef-d’œuvre de lyrisme et d‘intimisme de Yuya Okamoto. Ce fut sans doute le plus beau moment de musique pure de ces finales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs