Accueil Société

Marc Goblet sur le blocage de l’E40: «Ce n’est pas à moi de condamner»

Le secrétaire général de la FGTB ne condamne pas les incidents et dégâts commis par les grévistes. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

Après le blocage de l’autoroute E40 à Liège ce lundi matin, et les incidents qui ont mis aux prises les syndicalistes et les automobilistes, le secrétaire général de la FGTB, Marc Goblet, ne condamne pas.

Marc Goblet, vous êtes secrétaire général de la FGTB. Comment réagissez-vous au blocage de l’E40 par des grévistes de votre syndicat ?

Je veux d’abord rappeler que dans la plupart des entreprises, que ce soit la chimie, le verre ou le métal, il n’y a rien eu comme incident. Dans le centre de Liège, les fermetures de magasins se sont déroulées sans heurts. Le blocage des autoroutes, ce n’est pas une habitude, et ce n’est certainement pas à moi de condamner. Ce gouvernement antisocial ne s’imagine pas à quel point il exaspère. Moi je condamne ceux qui provoquent ce qui arrive.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs