Accueil Les clés de l'actu

Le Qatar

Quand un tout petit pays vole la vedette aux grands, il peut s’attendre à un retour de flamme. L’émirat gazier en fait l’expérience depuis le boycott orchestré par les Saoudiens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Pourquoi parle-t-on si souvent du Qatar alors que d’autres monarchies dans le Golfe, comme Oman ou Bahrein, restent dans l’ombre ? C’est que la famille Al-Thani, qui « possède » le minuscule émirat, déploie depuis deux décennies des trésors d’imagination pour faire exister son Etat sur la planète. Il s’agit même d’une stratégie : qui oserait envahir un pays qui a, par exemple, réussi à décrocher l’organisation de la Coupe du monde en 2022 ?

Les ambitions du Qatar, Etat souverain depuis 1971, doivent beaucoup à la personnalité du père de l’émir actuel. Dès 1995, Hamad bin Khalifa al-Thani donna en effet à la politique extérieure de son pays une tout autre envergure.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les clés de l'actu

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs