Accueil Belgique Politique

Comment le Samusocial a refusé d’être contrôlé

Une série de perquisitions a été exécutée ce lundi dans les bureaux du CPAS de la Ville de Bruxelles en lien avec l’enquête relative au Samusocial. Rétroactes.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 3 min

Le Standaard a reconstitué l’historique de la résistance opposée par les responsables de L’ASBL. Voici le résumé de ce qu’il publie ce lundi.

24 septembre 2015. Les ministres bruxellois Pascal Smet (SP.A) et Céline Fremault (CDH) prennent une décision en collège de la Commission communautaire commune pour exercer un contrôle sur l’affectation des subsides au Samusocial, dans le cadre de la négociation du contrat de gestion pour l’organisation du plan hiver. Le gouvernement entend envoyer deux commissaires du gouvernement et deux invités permanents au conseil d’administration.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, lundi 12 juin 2017, 23:13

    Que l'on aille vite aux élections et que toute cette racaille se retrouve au niveau du P$ français Pendant ce temps,le président se console au Doudou et que le futur n'arrête pas de parler pour la Xème fois de rajeunir les cadres pour se donner bonne conscience

  • Posté par Docteur Delleuze Jean-marie , lundi 12 juin 2017, 21:44

    Uyttendael, serait-il complice des pourfendeurs du P.S. ? Mais non, honni soit qui mal y pense !!! Il n'y a aucun conflit d'intérêts entre Uytten. et les escrots du P.S.

  • Posté par Stenuit Fernand, lundi 12 juin 2017, 21:03

    La différence entre des élus de gauche et des élus de droite est que l'élu de gauche , est souvent pauvre et entre en politique pour s'enrichir, et que l'élu de droite est souvent déja riche et entre en politique pour se faire valoir. En général , les élus de droite sont plus instruits .

  • Posté par Segers Joseph, lundi 12 juin 2017, 18:50

    La HONTE, voila pourquoi on se desinteresse de la politique et encore plus de tout ces magouilles ,il faut absollument arreter l'uminité de tous ces profiteurs qui ABUSES en creusant dans les caisses déstinées au plus malheureux,j'espère que eux même serrons reduit a ce statut !!MAIS qui ose le FAIRE!!!!???

  • Posté par Guissard Jean-pierre, lundi 12 juin 2017, 17:46

    Informer correctement exige une probité intellectuelle Ce que trop de personnes et citoyens oublient. La démonstration par l'absurde en est démontrée à profusion par divers intervenants. dans ce t dossier abject..

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs