Accueil Opinions Chroniques

Législatives en France : derrière l’impression de raz-de-marée…

Malgré les apparences, ce n’est pas un triomphe historique du mouvement « En marche ! », mais c’est une défaite historique de tous ses adversaires.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

C’est l’élection de tous les records. Jamais, sous la Ve République, il n’y avait eu autant d’abstentions ; jamais le PS n’était tombé si bas ; jamais la gauche n’avait fait un aussi mauvais score ; jamais autant de députés de droite n’avaient été éliminés ; jamais autant d’anciens ministres n’avaient été balayés ; jamais la droite n’avait été battue dans le XVIe arrondissement de Paris et dans les Alpes-Maritimes. Et jamais il n’avait fait aussi chaud un 11 juin.

A quoi on ajoutera qu’il n’était arrivé qu’une seule fois, en 1993, qu’un seul parti, emportant tout sur son passage tel un fleuve en crue, puisse faire élire au Parlement autant de députés. (Même la fameuse « Chambre bleu horizon » c’était moins).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Cafagna Luigi, lundi 12 juin 2017, 22:12

    Et c'est une démocratie:celà permet aux représentants de 8 millions de Français de dicter leur loi à 50 millions d'autre Français;en fait,qui représente les millions de travailleurs et par qui seront-ils défendu face à la loi travail peut-être pire que la nôtre....

  • Posté par Toussaint , lundi 12 juin 2017, 21:03

    pourvu que les abstentionnistes ne soient pas demain dans la rue!...

  • Posté par Gilson Alfred, lundi 12 juin 2017, 20:22

    C’est une victoire qui pourrait, à l’avenir, devenir une victoire à la Pyrrhus. Il faut donc s’attendre à une vive réaction des perdants ou des victimes, c’est comme on l’entend, face aux réformes iconoclastes annoncées. Tout cela pour le début de l’an prochain, lorsque les réformes seront mises en application.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs