Accueil Opinions Éditos

En Belgique, le vote est obligatoire. Mais pas vraiment

Le vote obligatoire en Belgique permet de délivrer des messages politiques clairs. Sauf que quand le Belge ne se déplace pas, le politique ne réagit pas. Et ce silence interpelle

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Une vigoureuse déferlante a emporté le scrutin français, dimanche. On ne parle pas des scores (finalement légers) de la République en Marche d’Emmanuel Macron. On parle du score (sidérant) de la République au lit, de la Nation muette : 51 % des électeurs sont restés chez eux.

C’est un record.

On laissera nos voisins d’en bas éplucher l’affaire. Comme dirait l’autre, la présidentielle a sans doute « dévitalisé » la législative – quand les jeux semblent faits, l’envie de jouer décline.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs