Carte blanche: comment éviter les dysfonctionnements de la réforme hospitalière

La Belgique est lancée dans la plus vaste réforme du paysage hospitalier de ces cinquante dernières années. Les hôpitaux de taille modeste vont devoir se regrouper dans 25 réseaux autour d’hôpitaux de référence. Un des objectifs de cette réforme est la fermeture de 10 à 25 % des lits selon les régions (1) via la reconversion ou la fermeture d’un site hospitalier sur six. En observant les pays engagés dans ce genre de réforme, on peut constater que les réseaux eux-mêmes pourraient encore augmenter le nombre de fermetures de sites s’ils adoptent un comportement inadéquat : plus de 10 hôpitaux ferment chaque année aux Etats-Unis depuis 2010, ce qui entraîne un doublement du temps de déplacement pour les citoyens qui veulent se rendre dans un hôpital. De plus, les hôpitaux de proximité ont vu une chute de 54 % de leurs admissions (2), ce qui est plus que ce qui était programmé. Les réseaux dysfonctionnels ont placé là-bas les hôpitaux de proximité dans la spirale négative suivante :

Vous avez atteint le nombre maximum d'articles pouvant être lus

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous