Accueil Monde Asie-Pacifique

Corée du Nord: libération de l’étudiant américain qui avait volé une bannière dans un hôtel

Il avait été condamné à 15 ans de travaux forcés

Temps de lecture: 1 min

La Corée du Nord a libéré un étudiant américain, Otto Warmbier, condamné à 15 années de travaux forcés pour le vol d’une affiche dans un hôtel, qui se trouve dans le coma depuis plus d’un an, a indiqué mardi sa famille.

«Otto a quitté la Corée du Nord. Il est sur un vol médicalisé sur le chemin du retour», ont indiqué ses parents Fred et Cindy Warmbier dans un communiqué cité par le chaîne CNN.

«Malheureusement, il est dans le coma et on nous a dit qu’il se trouvait dans cet état depuis mars 2016. Nous l’avons appris il y a seulement une semaine», ont-ils précisé. L’étudiant est attendu dans la soirée de mardi à Cincinnati, dans l’Ohio (nord).

Selon le quotidien Washington Post, Otto Warmbier, 22 ans, a contracté une forme de botulisme peu après son procès en mars 2016 et s’est vu administrer un somnifère qui l’aurait plongé dans le coma. Il était en détention depuis 18 mois.

«Nous voulons que le monde sache comment nous et notre fils avons été maltraités et terrorisés par le régime paria de Corée du Nord», ont ajouté les parents du jeune Américain.

Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a confirmé sa libération mais s’est refusé à tout commentaire sur son état de santé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Lowenthal Francis, jeudi 15 juin 2017, 12:36

    Pauvre étudiant, mais visiblement un "perdant" dès le départ d'après les articles sur CNN

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs