Accueil La Une Belgique

Samusocial : la fille d’Onkelinx, le frère de Mayeur, les filles de Peraïta

Les premières auditions au parlement bruxellois auront lieu dans un contexte de nouvelles accusations et de tensions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Ce mercredi, le parlement bruxellois procédera aux premières auditions dans le dossier des rémunérations des administrateurs du Samusocial - que fut notamment le bourgmestre démissionnaire de la plus grande commune de la capitale, Yvan Mayeur (PS). Il ne s’agit pas encore de la commission d’enquête à proprement parler : l’assemblée doit voter certains textes pour mettre cette dernière sur pied.

Par ailleurs, certaines questions politiques ne sont pas encore tranchées. On ne sait pas encore si le PTB, qui n’a que quatre députés, pourra faire partie de cette commission – le parti en a fait la demande mais n’a pas encore obtenu de réponse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Guissard Jean-pierre, mercredi 14 juin 2017, 16:14

    Il serait adéquat de publier des chiffres certifiés. De plus, mettre diverses personnes en accusation dans la presse alors que la justice examine les dossiers est une atteinte grave et une violation des principes énoncés par la Constitution de notre pays. Sommes-nous devenu un Etat en déliquescence?

  • Posté par Bruls Manfred, mercredi 14 juin 2017, 11:07

    Caviar socialiste

  • Posté par Slezingher , mercredi 14 juin 2017, 10:56

    N'ayant pas été incluse dans le club des 5 du PS liégeois, Madame Onkelinx a quitté Liège pour Bruxelles ou Lasne ou Schaerbeek ou ailleurs pour pratiquer du népotisme et se conduire comme un dictateur et diriger à elle seule la politique Bruxelloise puisque le PS est souverain à Bruxelles et qu'elle ne manque ni d'entregent ni de culot. Elle représente le pire de la politique!!

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 14 juin 2017, 9:25

    Ce dont personne n'ose parler, et qui conditionne tout : la franc-maquerie, terrible centre de corruption noyauté par le P$, et noyautant à son tour les CA de nombre d'institutions. Il n'y a pas que l'argent qui soit volé : les postes aussi. Des dossiers vides sont déclarés prioritaires (car "ils/elles sont de chez nous"), tandis que les gens méritants qui seraient en concurrence sont par contre discrédités par tous les moyens, y compris les plus dégoûtants. Magnette (qui, lui, n'en est pas; une fois n'est pas coutume) disait hier à la RTBF que le P$ devrait revenir au socialisme des origines. Certes ! Et la franc-maquerie devrait aussi retourner à la franc-maçonnerie des origines. Mais, dans un cas comme dans l'autre, on n'en prend pas le chemin. C'est, au contraire, la synergie de deux voyoucraties prédatrices de plus en plus cyniques qui croît et embellit tous les jours.

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 14 juin 2017, 11:57

    Magnette n'en est pas, mais sa "solution" n'en est pas une non plus! Il ne faut surtout pas revenir au socialisme des origines! Que du contraire, il faut enfin le dépasser, larguer cette idéologie à vocation totalitariste dépassée, tout son fatras, son folklore ainsi que ses oripaux. Il faut enfin remettre les pieds par terre, quitter le monde magique pour le monde réel et sa complexité, ... et cesser de jouer les illusionnistes!

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs