Le CA de Publifin est au chômage technique

© Belga
© Belga

Nouvel imbroglio au sein de l’intercommunale Publifin. Son conseil d’administration (CA) est désormais en chômage technique après une décision de la tutelle wallonne. Tout démarre à l’assemblée générale du 30 mars 2017. Il y était prévu d’éjecter les 28 anciens administrateurs de Publifin pour les remplacer par 11 nouvelles têtes. Une opération qui a coûté sa place à Bruno Berrendorf, l’administrateur représentant le Parti populaire. Mais le PP estime qu’il a droit à un mandat chez Publifin, car le parti possède à la fois un élu au sein d’une commune associée et un député wallon. Et voilà que la tutelle (le ministre wallon des Pouvoirs locaux Pierre-Yves Dermagne) vient de valider la « thèse PP ». Bruno Berrendorf peut donc réintégrer le CA de Publifin.

Fin de l’histoire ? Non. Car il y a désormais 6 représentants des communes au conseil d’administration, et 6 élus de la province de Liège. Or, la province, majoritaire, a droit à la majorité des sièges. Il faut donc ajouter un administrateur provincial. Donc convoquer une assemblée générale. Ce qui ne peut se faire qu’en convoquant les communes un mois à l’avance. Résultat : une assemblée générale se tiendra le 18 juillet prochain. D’ici là, le CA de Publifin se tournera les pouces.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous