Décumul: Bouchez demande à Di Rupo de se retirer… mardi prochain

Dans cet article
© Belga
© Belga

Georges-Louis Bouchez saute sur tout ce qui bouge. A l’annonce par Elio Di Rupo, mardi soir, d’un congrès imminent du PS sur le décumul des mandats, le conseiller communal MR de Mons a rédigé une motion qu’il proposera de mettre au vote lors du prochain conseil communal, le mardi 20 juin.

Ce texte demande de « mettre fin avec effet immédiat  » au cumul des fonctions de bourgmestre et de député fédéral. Il vise aussi au passage Nicolas Martin, le premier échevin de Mons qui est également député wallon. Les deux élus sont invités à renoncer dès à présent à un de leurs deux mandats locaux pour « donner l’exemple au congrès socialiste du 2 juin ».

De quoi le mandataire libéral se mêle-t-il alors que son parti, à ce stade, n’embraye pas sur la décision du PS ? A travers cette initiative, Georges-Louis Bouchez dit être complètement en phase avec la proposition de loi déposée par son président Olivier Chastel et qui prône l’impossibilité de cumuler dans une ville de plus de 50.000 habitants, ce qui est le cas de Mons.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous