Accueil Monde

La Commission européenne passe à l’attaque sur les relocalisations

Hongrie, Pologne et Tchéquie sous le coup d’une procédure d’infraction Le bilan belge n’est guère glorieux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Les menaces n’étaient finalement pas faites en l’air. Après des mois de pressions, la Commission européenne a finalement décidé « après avoir épuisé tous les moyens » de lancer ce mercredi une procédure d’infraction contre la Hongrie, la République tchèque et la Pologne. En cause : l’obstruction des trois pays aux relocalisations, un mécanisme de solidarité européen acté en septembre 2015 et destiné à soulager l’Italie et la Grèce du poids migratoire. Si la République tchèque a bien accueilli une poignée de migrants, avant de faire machine arrière il y a plus d’un an, la Hongrie et la Pologne affichent un zéro obstiné au compteur européen.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs