Accueil Belgique Politique

Les élus PS grognent contre le décumul

Di Rupo fera une proposition lundi au bureau du parti sur le mandat unique. En interne, beaucoup de mandataires redoutent le changement : « C’est dans l’air du temps, mais ça n’apportera rien. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Meurtri, et ce n’est pas fini, le PS tente désespérément une sortie de crise par le haut. Par la réforme structurelle la plus lourde que l’on pouvait imaginer pour un parti ancré localement, qui tirait sa force en bonne partie de ses réseaux de députés-bourgmestres et autres députés-échevins : on veut dire le décumul intégral, ou le mandat unique si l’on préfère.

Ça gronde en interne. Les mandataires rechignent ou doutent pour la plupart. Mais après moult hésitations, sous la pression des événements, et celle des militants (le « rassemblement participatif » de la Madeleine, le 2 juin, fut le tournant), l’état-major, bousculé par la « base », a fait le pas mardi. Protagoniste, Paul Magnette a expédié mardi soir au JT de la RTBF : il faut frapper vite et fort, la réforme radicale est la condition pour tenter au moins de rebondir avant les élections communales et générales en 2018 et 2019. On a bien dit : tenter. Le PS est dans les cordes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Renette Michel-julien, jeudi 15 juin 2017, 12:24

    Camarades socialistes et autres, inspirez-vous des propositions de François Bayrou concernant la moralisation des femmes et des hommes politiques; il n'y a rien à jeter, mais tout à prendre.

  • Posté par Weissenberg André, jeudi 15 juin 2017, 11:10

    Le vrai problème, c'est que certains ne sont dans ce parti que pour s'en mettre plein les poches. Il suffit de penser à des olibrius comme un Didier Donfut. D'autres, comme Despi, ont le côté militant qui déborde en dehors de l'indispensable éthique et d'une saine gestion. Enfin, une dernière catégorie a le clientélisme tellement chevillé au corps qu'elle se sert par la même occasion, avant de finir par se servir en premier lieu. Charité bien ordonnée commence par soi-même, comme on dit, ici, au sens propre ! Le PS a, avant tout, un problème de personnel politique. C'est comme chez le parti frère Français: l'exemple doit venir d'en haut. Difficile, quand on a aussi un problème de cadres et que, de surcroît, l'encadrement souffre dans une large mesure des mêmes problèmes que le reste du personnel politique du parti, comme on le constate, à l'image de Laurette. Une grande lessive, un renouvellement en profondeur s'impose, en plus de l'incontournable réforme structurelle du parti lui-même.

  • Posté par Graas Thierry, jeudi 15 juin 2017, 9:38

    Continuez à vous en mettre plein les poches, mesdames et messieurs les politiciens 'vertueux", censés être issu(e)s et représenter le petit peuple besogneux qui a cru pouvoir vous faire confiance pour le défendre, et pour lequel les fins de mois sont souvent très difficiles, continuez ... vos confrères et soeurs en France ont pour la plupart été évincé(e)s aux dernières élections françaises, le PS et les Républicains, ces deux grands partis qui se partageaient le paysage politique français depuis tant d'années ont été littéralement atomisés ou sont quasi moribonds ... la révolte de l'électorat en France va servir d'exemple et d'incitant chez nous pour pouvoir exprimer, à notre tour, notre profonde irritation et le "ras-le-bol" intégral à l'égard de cette classe politique qui n'a qu'une chose en tête, à quelques exceptions prêt (des idéalistes certainement très méprisés par leurs collègues) : se sucrer encore et toujours plus, de manière éhontée et sans la moindre gêne. Les prochaines élections arrivent à grands pas, l'échéance d'un grand tsunami se profile pour vous toutes et tous à l'horizon. Il sera alors trop tard pour se remettre sérieusement en question.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs