Accueil La Une Monde

L’arnaque de la huitième merveille du monde

Des Néo-zélandais affirment avoir localisé les terrasses roses et blanches du lac Rotomahana. Ce site naturel était considéré comme la huitième merveille du monde par les touristes du XIXe siècle, avant d’être enseveli suite à une éruption volcanique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C’est la huitième merveille du monde ! » Passée dans le langage courant, l’expression résonne régulièrement dans les couloirs des maternités, les visiteurs s’extasiant devant le nouveau-né. De tous temps pourtant, les hommes ont bel et bien recherché cette huitième merveille du monde, quand ils ne décrétaient pas eux-mêmes l’avoir édifiée. L’imaginaire mythique s’enflamme encore à l’évocation de ces beautés fantasmées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs