Accueil Société

L’ULB dévoile la cause génétique de la cirrhose alcoolique

Les chercheurs ont découvert pourquoi seuls 15 % des gros buveurs développent la maladie. Avec l’espoir de nouveaux médicaments.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Jusqu’à présent, les scientifiques ne comprenaient pas pourquoi seule une minorité de grands buveurs chroniques d’alcool développaient une cirrhose alcoolique, alors que rien ne les différenciait d’autres patients qui affichaient la même consommation d’alcool. Or, 4% de la mortalité mondiale est due directement à une consommation excessive d’alcool, première cause de cirrhose du foie et première cause de mortalité par cirrhose dans les pays occidentaux.

Les scientifiques suspectaient un risque génétique : des chercheurs de l’ULB, en collaboration avec des équipes allemandes et anglaises, dévoilent ce lundi soir, dans la prestigieuse revue Nature Genetics, trois gènes qui peuvent entraîner un risque accentué de cirrhose alcoolique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs