Accueil Belgique Politique

Un appel, des exclusions,… le PS en plein chambardement

Près de 200 militants socialistes lancent un appel pour « réinventer le parti ». L’initiative s’appelle « Grouponsnousetdemain ». Pendant ce temps, la commission de vigilance doit se prononcer sur la possible exclusion d’Yvan Mayeur et de Pascale Peraïta.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On trouve de tout dans la tempête déclenchée par les affaires et qui secoue le PS : des exclusions spectaculaires (après Moreau et Gilles, demain Mayeur et Peraïta ?), des mandataires qui résistent aux réformes (pas tous), des militants qui poussent aux changements… Pour le coup, près de 200 socialistes de tous bords (conseillers communaux, syndicalistes, membres de cabinets, élus, simples affiliés…) signent ce vendredi matin, sur Facebook et un site internet qui leur est attribué, un « appel » voué, confusément mais avec ferveur, au renouveau au PS.

Un peu une alerte, une alarme, un cri du cœur, un SOS, tout ça en même temps.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Voet Ch., vendredi 16 juin 2017, 10:38

    si cela est pour un bien O.K. mais cela ressemble à une vendetta du M.R. car il faut un écran de fumée pour cacher l'horrible fait des dirigeants du M.R. Renders en tête, alors ils tapent via la presse à leur botte sur le P.S. et la presse est tombé dans le panneau avec l'aide des flamingants de la NVA, que des socialistes ont fauté, cela est vrai mais pas tout le parti, que des décisions n'ont pas été mise en oeuvre O.K. mais il n'y a pas de manoeuvre du style Kasakgate ou c'est la démocratie ( pourtant tant décrié par les dirigeants M.R. Ducarme en tête mais qu'ils n'appliquent pas eux mêmes ) alors Mmes & Mrs la presse un peu de sérieux, la vendetta n'est pas celle que vous mettez en avant mais le KASAKGATE elle est la plus dangereuse pour le pays avec les finances qui ont bu plus que la tasse et cela grace au M.R. et Renders entre autre, voyez les diamantaires et les passe droit qu'ils ont obtenu, un scandale ! pire, ils ont reçu une seconde volée d'exception fiscale via la NVA, ah ! oui nous sommes à Antwerpen, nous , vous petit contribuable aller encore cracher au bassinet mais eux ! pas - pire, l'autre DECROO veut mobiliser l'épargne des petits ( les gros ont déjà planqué leurs sous ) il serait tenté ( via une indiscrétion ) de faire le coup de Chypre voir à la Gutt, nous prendre un certain pourcentage pour boucher les trous des finances et acheter des avions que la Belgique n'a vraiment pas besoin ( Trump n'a qu'a aller se voir chez les indiens ) faire la guerre vous voyez ce que cela donne, autre remarque pour la " PRESSE " vous oubliez que la situation que nous vivons n'est que le résultat des erreurs et mensonges de " BUSCH " et ses armes qui n'ont jamais existées et qui n'ont servi qu'a faire tourner les usines d'armement de Reumfeld,

  • Posté par Weissenberg André, vendredi 16 juin 2017, 8:56

    Mayeur a creusé sa propre tombe. Pas depuis hier mais depuis avant-hier. Moureaux, pourtant si prompt à soutenir le transfert de la vitupérante et très liégeoise Laurette, ne voulait par contre pas de Mayeur. Même soutenu par le silence bienveillant de Picqué, Mayeur a dû attendre que Moureaux disparaisse de l'échiquier bruxellois pour tenter son "coup" sur Bruxelles à la façon socialiste. Que Laurette impose l'imposteur Mayeur en tant que bourgmestre de Bruxelles n'est pas étonnant: ils se ressemblent tellement! Il est plus que temps que le PS procède à un grand nettoyage et renouvelle son personnel politique de fond en comble, et, de préférence, en commençant par la tête, qui s'est avérée depuis longtemps incapable d'imposer à ce parti autre chose qu'une simple rénovation cosmétique, alors que c'est d'une démolition-reconstruction dont il a un besoin urgent. Espérons que l'exemple du sort réservé au parti-frère français fasse enfin réfléchir, tant à l'Empereur qu'à la fédération bruxelloise ...

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs