Accueil Monde France

Législatives: «On va se retrouver avec moins d’opposants qu’en Russie», dénonce Mélenchon

L’ancien candidat à la présidentielle pointe le « risque considérable » des réformes envisagées par la majorité à venir du président Macron.

Temps de lecture: 2 min

Invité ce vendredi matin sur les ondes d’Europe 1 à deux jours du second tour des élections législatives françaises, Jean-Luc Mélenchon a pointé le « risque considérable » des réformes envisagées par la majorité à venir du président Emmanuel Macron.

L’ancien candidat à la présidentielle et candidat de la France insoumise à Marseille a dénoncé le « concert de louanges médiatiques ahurissant » envers « un homme tout seul qui s’autoproclame jupitérien ». « La situation de ce point de vue n’est pas saine, a-t-il constaté. Ici c’est la France, pas la Russie. On va se retrouver à moins de représentant de l’opposition qu’en Russie » s’est-il même exclamé.

À lire aussi Ces ténors français balayés par la vague Macron

« Le dégagisme est à l’œuvre, il le sera aussi pour Macron »

Jean-Luc Mélenchon assure que la place de son parti est essentielle sur l’échiquier politique français : « Ils [les gens] ont besoin de nous » car « le dégagisme est à l’oeuvre, et vous verrez que ce sera au tour de Monsieur Macron bientôt (…) quand ils verront qu’ils ont fichu dehors Les Républicains et le PS » pour « manger un potage qui est les deux à la fois. »

À lire aussi Législatives en France: la gauche est exsangue, la droite paralysée

Alors que la France insoumise pourrait par ailleurs obtenir davantage de sièges que le Front national de Marine Le Pen, le candidat assure que « le vrai problème, ce n’est pas le nombre d’élus qu’aura le FN par rapport à FI, c’est de savoir comme quelqu’un qui peut avoir 14 % des inscrits peut avoir 80 % des sièges ». Il fait ici référence aux appels pour le développement d’un scrutin à la proportionnelle au sein du scrutin majoritaire à deux tours pratiqué aujourd’hui en France.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 16 juin 2017, 12:17

    La différence entre la France et la Russie, Mr. Mélanchon, c'est qu'en Russie, les opposants ils sont en taule. Ou morts.

  • Posté par Stenuit Fernand, vendredi 16 juin 2017, 12:15

    Mélanchon mélanche tout . La démocratie , ce n'est pas de partager les sièges en portions identiques , mais en fonction des résultats d'un vote . A moins qu'il ne veuille dire que les élections ont été truquée ?

  • Posté par Vermeulen Gregory, vendredi 16 juin 2017, 13:25

    Bien entendu qu'elles ont été truquées les élections. Les élections sont toujours truquées ! Elles ne sont là que pour donner l'illusion au peuple qu'il vit en démocratie et que c'est lui qui choisi qui sera président ou élu aux législatives. Alors que tout était déjà décidé à l'avance !

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une