Un Sésame pour Bruxelles

<P><GENRE>chroniques</GENRE> <I>Aux Armes de Bruxelles</I> <NORMAL>Christopher Gérard L’Age d’Homme 192 p., 19 euros</NORMAL> </P>

chroniques Aux Armes de Bruxelles Christopher Gérard L’Age d’Homme 192 p., 19 euros

Maurice Béjart, qui adorait Bruxelles, disait d’elle qu’elle était « maritime sans mer et liquide sans fleuve, et belle sans beauté ». Christopher Gérard nous en fait souvenir en exergue d’un livre délicieux, dont on peut dire qu’il est un des plus fervents que la ville ait inspirés. Aux armes de Bruxelles paraît dans la collection « La petite Belgique » que Jean-Baptiste Baronian dirige à L’Age d’homme. Le livre n’emprunte pas par hasard son titre à un restaurant célèbre, il regorge lui-même de saveurs.

L’auteur se promène dans Bruxelles comme autour de sa chambre. Il entame d’ailleurs son périple en quittant le refuge d’où il peut contempler le parc Tenbosch. Et puis, par cercles concentriques mais qui seraient ceux d’un paradis urbain, il pérégrine parmi ses lieux d’élection, librairies, jardins publics, musées, maisons de thé et autre étapes hospitalières d’une capitale dont il nous confirme qu’elle est imprégnée d’un art de vivre sans équivalent.

Auteur de deux romans érudits et raffinés (Le Songe d’Empédocle et Maugis), il nous donne là un ouvrage qui deviendra un talisman que se recommanderont les Bruxellois de souche et de cœur, et un sésame indispensable à ceux qui se sentent la vocation de les rejoindre. Il faut avoir son couvert mis à ces Armes de Bruxelles.

L’auteur sera à la Foire du vendredi 6 au lundi 9 mars.