Le centenaire soviétique à l’honneur

En 1917, une Révolution de papier

Edition numérique des abonnés

En 1917, une Révolution de papier

En parallèle à l’expo Panorama, le musée ADAM met en ce moment le focus, à travers une autre expo (The paper revolution), sur le design graphique soviétique. L’exposition, qui nous vient du Musée du Design de Moscou, se consacre au mouvement constructiviste, né dans la foulée de la création de la Russie soviétique, il y a tout juste cent ans.

On y découvre des affiches, couvertures de magazines ou de livres, croquis, cartes postales, tous censés, à l’époque, incarner le vent de la « Révolution ». A l’instar du régime soviétique, les constructivistes rêvaient de faire table rase du passé, et d’inventer l’esthétique d’un nouveau monde. Un monde qui se proposait de changer le rôle de l’artiste afin de faire de lui un créateur du nouveau monde matérialiste, un « constructeur » de choses nouvelles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite