Une nouvelle « Agora » à Louvain-la-Neuve

Edition numérique des abonnés

Un hôtel « trois étoiles supérieur », à Louvain-la-Neuve ? Cela fait partie des plans depuis longtemps et cela se concrétisera sans doute en 2017 si la première demande de permis – pour l’extension de la dalle entre l’Aula Magna et l’église Saint-François – est acceptée par la Région wallonne. La demande du projet « Agora » est introduite par la société Eckelmans, déjà bien connue pour gérer 1.500 lits estudiantins.

« C’est un double nouveau challenge, se réjouit Thibault Van Dieren, directeur chez Eckelmans. D’abord dans la conception d’un projet qui doit allier complexe hôtelier avec appartements-services ou résidentiels, pour accueillir quelque 450 occupants nocturnes, avec 55 % de résidents et 45 % de personnes de passage. D’autre part, parce qu’à la demande de l’université, nous allons devoir agrandir la dalle sur ce qui sert pour l’instant de parking à ciel ouvert. Un projet de 75 millions d’euros qu’il faut rentabiliser. D’où la nature de ce projet “environnement durable” de 30.000 m2, hors parking, qui va faire travailler cent personnes temps plein, pendant la construction, et une centaine d’autres lors de l’exploitation des lieux. »

Deux phases sont prévues, outre la construction de la dalle qui comprendra 224 emplacements de parkings. La première concernera d’abord, pour 2017, le complexe hôtelier qui sera géré par le groupe Martin’s. Ce complexe comprendra 108 chambres « trois étoiles supérieur » et 104 business flats de 35 à 70 m2, équipés et meublés, qui seront loués pour des moyens séjours à du personnel académique de passage ou du personnel des entreprises de la région qui remplissent de courtes missions nécessitant un hébergement temporaire.

Quelques salles de séminaires, mais de petites dimensions, sont prévues, mais aussi un espace wellness avec piscine intérieure, espace fitness, soins et massages. Sans oublier une brasserie-bar lounge, une pharmacie et quelques espaces réservés à des commerces d’alimentation saine ou des services.

La première phase comprend, enfin, à la vente, 70 appartements-services, de 60 à 80 m2, pour des seniors actifs qui pourront, à la carte, bénéficier des services du complexe hôtelier.

La deuxième phase se terminera, elle, en 2018, et comprendra quatre îlots résidentiels, avec une architecture forte tout en rondeur pour le premier d’entre eux avec vue sur le lac, comprenant un total de quelque 80 appartements résidentiels, entre 60 et 160 m2.

« Notre espoir est d’obtenir le label “gestion durable” de la Région wallonne », conclut Thibault Van Dieren, qui annonce le dépôt des demandes de permis pour le mois d’août.